39ème SESSION DE LA CONFERENCE GENERALE DE L’UNESCO : Une opportunité pour le Burkina Faso

Semaine Africaine UNESCO 2018

La Conférence Générale de l’UNESCO s’est tenue au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) du 30 octobre au 14 novembre 2017, réunissant 195 Etats membres dont le Burkina Faso.
L’objectif de cette rencontre était de définir l’orientation des programmes et activités de l’UNESCO, ainsi que le budget des deux années à venir.En marge de cette conférence s’est tenu le forum des dirigeants le 31 octobre, avec la présence de plusieurs chefs d’Etats et de gouvernement. Le thème de ce forum a porté sur le développement durable et le rôle de l’UNESCO dans le système multilatéral.
Une audience avec la Directrice Générale sortant de l’UNESCO, Irina BOKOVA a été accordée au Burkina Faso, La délégation burkinabè a profité de l’occasion pour multiplier ses audiences avec les différents responsables des secteurs, l’objectif étant d’intensifier les accompagnement de l’UNESCO dans les secteurs clés et stratégiques pour le développement du pays à savoir : la formation des enseignants du primaire et du secondaire avec un financement de la Norvège et un certain nombre d’institutions, accompagnement pour que l’agence Nationale pour l’Assurance qualité en matière d’enseignement supérieure du Burkina Faso soit mise en place, dans le domaine de la culture avec l’inscription de sites sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO pour leur visibilité et l’inscription de la ville de Ouagadougou, élue parmi les villes créatives.
Le Ministre Alkassoum Maïga, lors de son allocution au cours du débat général a évoqué le contexte sécuritaire qui est un phénomène mondial dans lequel nul n’est à l’abri, ainsi que de l’inscription du complexe W-Arly-Pendjari au réseau mondial des réserves de biosphère, de l’appui de la part de l’UNESCO à la formation des enseignants du supérieur, de l’appui institutionnel à l’agence nationale de l’assurance qualité de l’enseignement supérieur, ainsi que du Développement d’un partenariat stratégique entre l’UNESCO et le PNDES.
Après la séance, le Ministre Maïga et l’ensemble de sa délégation ont été conviés par l’Ambassadeur, Alain Gustave Francis ILBOUDO autour d’un verre avec l’ensemble du personnel de l’Ambassade du Burkina Faso, au sis, 159 Boulevard Haussmann, dans le 8ème arrondissement de Paris.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*