Conférence de presse FESPACO 2019 à Paris

Le 15 janvier 2019 à eu lieu au siège de l’UNESCO à Paris, la conférence de presse de la 26ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadoudou (FESPACO) qui se tiendra du 23 février au 02 mars 2019, dans la capitale du cinéma africain.

Le FESPACO, célèbre cette année, son cinquantenaire sur le thème « Mémoire et avenir des cinémas africains », avec comme pays invité d’honneur, le Rwanda.

La conférence de presse s’est déroulée en présence de Monsieur Abdoul Karim Sango, Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Burkina Faso à Paris et Délégué Permanent auprès de l’UNESCO, de Monsieur Firmin Matoko, Sous-Directeur Général Adjoint du Département Afrique et des Relations Extérieures de l’UNESCO, de Monsieur Ardiouma Soma, Délégué Général du FESPACO, de plusieurs personnalités du monde des médias, de la communication, du cinéma et de l’audiovisuel ainsi que du monde artistique.

Les ténors du cinéma africain comme Monsieur Gaston Kaboré, Madame Alimata Salamberé, Souleymane Cissé, Sidiki Bakaba, Eriq Ebouaney, Mariam Kaba, Manu Dibango, Cheick Tidiane Seck, Ray Léma, Wasis Diop du monde musical n’ont pas raté ce rendez-vous tant prisé du cinéma africain.

Créé en 1969 et institutionnalisé en 1972, le FESPACO devient une biennale à partir de la sixième édition en 1979. Elle rassemble les années impaires, pendant une semaine, des professionnels ou non, africains et du reste du monde, autour d’un facteur commun : le cinéma africain et celui de la diaspora africaine.

L’objectif de cette rencontre est de favoriser la diffusion de toutes les œuvres du cinéma africain, permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, et contribuer à l’essor, au développement et à la sauvegarde du cinéma, en tant que moyen d’expression, d’éducation et de conscientisation.

Pour la célébration du cinquantenaire du festival, il est prévu une sélection spéciale de films, une rétrospective des films Etalons de Yennenga et une édition de deux livres ‘spécial cinquantenaire.

Plusieurs activités dont le Marché International du Cinéma et de la Télévision Africain (MICA), la remise des prix spéciaux sont prévus pour l’occasion.

Après Paris, la délégation du FESPACO a rejoint Bruxelles pour la tenue d’une conférence de presse avec les mêmes objectifs dans le but de promouvoir le 7ème art africain.

Suivez l’interview

avec Monsieur le Ministre de la Culture,

des Arts et du Tourisme du Burkina Faso

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*