Installation du Président du Conseil National du Patronat Burkinabè,Apollinaire Compaoré.

Le 14 décembre 2018, dans la salle des Conférences de Ouaga 2000, s’est tenue la cérémonie d’installation officielle de Monsieur Compaoré Apollinaire, à la tête du Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB) ainsi que les membres statutaires des instances pour une durée de 5 ans. Plusieurs personnalités ont assisté à cette cérémonie. Nous avons noté la présence de Son Excellence Paul Thiéba Kaba, Premier Ministre, représentant le Chef de l’Etat, du Ministre du Commerce de l’Artisanat et de l’Industrie, du Président de la Chambre du Commerce, des représentants du Conseil National du Patronat du Bénin, du Niger, du Mali et de nombreuses autres personnalités. Créé en 1974 dans un élan de solidarité nationale des opérateurs économiques dusecteur privé pour soutenir l’effort de guerre du Gouvernement, le Conseil Nationaldes Entreprises Voltaïques (CNEV) a été officiellement constitué en association etreconnu en 1976. En 1998, le CNEV est devenu le Conseil National du Patronal Burkinabè (CNPB). Organisation faîtière des employeurs du Burkina, le CNPB est sollicité pour toutes les questions touchant le secteur privé. Monsieur Apollinaire Compaoré, homme connu du monde des affaires et grand promoteur d’entreprises, incarne le rêve de tout jeune entrepreneur dans le monde. Il ambitionne pour l’organisation et les patrons du Burkina de créer « un secteurprivé dynamique, porteur de développement économique et social inclusif de tous lestravailleurs et employeurs burkinabè dont les intérêts matériels, moraux sont promuset préservés dans leurs relations avec les pouvoirs publics, les partenaires au développement et les organisations syndicales ». Un des défis majeurs du CNPB est d’une part la construction d’un patronat fort et engagé dans la défense des intérêts des chefs d’entreprises et d’autre part, latransformation structurelle de l’économie nationale afin d’obtenir plus decompétitivité, d’investissements, de créations d’emplois notamment pour la jeunesseet la mise en œuvre d’une politique sociale à la hauteur des attentes du peuple burkinabè. Le CNPB a pris trois engagements majeurs lors de la cérémonie. Il s’agit de la promotion de l’emploi des jeunes, du soutien au gouvernement dans la lutte contre l’insécurité et du renforcement du dialogue social qui est une nécessité pour accroîtrela compétitive de l’économie nationale.

Suivez l’interview

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*