Conférence sur: l’entreprenariat des jeunes

Le 09 décembre 2017, s’est tenue au sein de l’Ambassade du Burkina Faso à Paris, une conférence sur le thème : « Le leadership jeune au service de l’émergence de l’Afrique » présidée par Monsieur Alfred Bewindin SAWADOGO, co-initiateur du mouvement international MROD/BF, en présence de plusieurs panélistes. Les différents panels portaient d’une part sur les « Facteurs limitant la contribution des jeunes au développement de l’Afrique » et d’autre part sur « Quels leviers actionner pour renforcer la participation des jeunes au développement de l’Afrique ».
Les deux thèmes abordés se sont donc articulés autour de l’engagement politique du jeune citoyen et de la société civile.

Le MROD/BF est un mouvement international de jeunesse burkinabè, apolitique et laïc qui a été lancé le 11 Mars 2016 à Oran (Algérie), initié par Alfred B. SAWADOGO & Moubarak ZOURE. Pour ce mouvement, le développement du Faso ne peut se faire sans le concours de sa jeunesse, ils se veulent être des avocats de la cause du développement du Burkina et sont convaincus que le développement du Burkina Faso est possible pour peu que par les burkinabè.

Pour MROD, le développement est d’abord et fondamentalement une question de choix politiques, de prise de décisions, et de vote de lois. Elle assure aussi une mission de veille sur la gestion de la cité, les enjeux de vivre-ensemble et se questionne sur les valeurs à léguer aux futures générations.

Pour ce qui est de la société civile, MROD la qualifie de contre-pouvoir indispensable au renforcement de la bonne gouvernance (veille citoyenne, reddition des comptes …etc). Les actions menées par la société civile au Burkina Faso et qui ont conduit à l’insurection populaire de 2014 au Burkina Faso ont été citées en exemple.

L’entrepreunariat, la voie – royale – pour la création de richesses a également été au centre des débats. Les jeunes ont éte invités à s’y envestir par diverses actions (d’incubateurs, concours de start-up, structures d’accompagnement technique et financier…) car – L’Afrique c’est l’avenir, les besoins y sont énormes dans tous les secteurs : agriculture, industrie, urbanisme, technologie etc … – dira Alfred Bewindin SAWADOGO

On retiendra de cette conférence qu « Une nation ne peut se développer que par la compétence des pouvoirs publics, le dynamisme du secteur privé et des initiatives citoyennes ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*