dimanche, avril 21, 2024
AccueilBien être - Sport - ModeCoupe du monde 2022 : ce qu'il faut savoir du Cameroun

Coupe du monde 2022 : ce qu’il faut savoir du Cameroun

Après avoir arraché la qualification au Mondial dans une double confrontation historique face à l’Algérie, le Cameroun, habitué du Mondial, aura à cœur de montrer mieux que lors des précédentes éditions.

Le parcours de qualification :

Un scénario 100% émotion. C’est ce qu’a vécu le Cameroun lors de ces éliminatoires pour le Mondial 2022. Dans un groupe relevé avec la Côte d’Ivoire, le Malawi et le Mozambique, les Lions Indomptables ont montré de belles choses et ont réussi à accrocher cette première place juste devant les Ivoiriens. Avec cinq victoires et une défaite, le Cameroun sortait de cette phase de groupe avec tout de même des certitudes sans pour autant impressionner. Ensuite, comme il est coutume en Afrique, il a donc fallu passer par des barrages pour valider son ticket pour le Qatar. Après une CAN à domicile correct, le Cameroun a affronté l’Algérie en mars dernier avec un semblant de révolution. Avec les nombreux conflits en interne, Samuel Eto’o a tapé dans la fourmilière et a remercié Toni Conceição pour placer son ancien coéquipier : Rigobert Song. Et face aux Fennecs, le Cameroun a réalisé un coup de mettre. Défait à l’aller à domicile, les coéquipiers de Toko Ekambi ont arraché la qualification à la dernière seconde des prolongations dans un scénario cauchemardesque pour les Algériens (1-2) mais historique pour les Camerounais.

Le onze type :

Onana – Fai, Castelletto, Nkoulou, Tolo – Ngamaleu, Zambo Anguissa, Samuel Gouet, Toko Ekambi – Aboubakar, Choupo-Moting

Les qualités et faiblesses :

Malgré la qualification au Mondial, le Cameroun ne dégage pas une grande sérénité sur le terrain depuis quelques années. Même avec le changement de coach, les coéquipiers d’André Onana peinent à être constant sur les matches. Défensivement, l’équipe souffre d’un manque de leader et les derniers matches ont illustré à la perfection les difficultés de l’équipe dans le jeu avec ballon. Les Lions Indomptables n’ont pas de style propre à eux et ont souvent du mal sur le plan technique. Globalement, on pourrait dire que cette équipe à des manquements dans tous les secteurs du jeu… Mais elle reste impressionnante dans sa capacité à se relever à chaque fois.

Mentalement, le Cameroun est peut-être l’une des nations les plus fortes d’Afrique. Même malmené, le Cameroun ne tombe presque pas dans les grosses compétitions. Même quand ça ne va pas, l’équipe arrive toujours à se transcender pour faire déjouer son adversaire et impose un gros défi physique qu’il faut réussir à contrer. Et surtout, la formation de Rigobert Song peut compter sur des attaquants performants : Aboubakar, Choupo-Moting et Toko-Ekambi. Les trois hommes sont toujours très efficaces avec la sélection. Enfin, le Cameroun reste tout de même un habitué de la Coupe du monde et son expérience pourrait faire la différence.

Le sélectionneur : Rigobert Song

C’est ce qu’on appelle être lancé dans le grand bain par hasard. Car sa nomination n’était pas spécialement prévue. Après la CAN à domicile jugée décevante par Samuel Eto’o, la fédération camerounaise décidait de se séparer de Toni Conceição. Samuel Eto’o nommait son ancien coéquipier Rigobert Song à quelques jours seulement des barrages contre l’Algérie. L’ancien international camerounais n’avait jamais entraîné dans sa carrière, si ce n’est l’équipe olympique du Cameroun pendant quelques matches. Alors, on s’attendait à un énième fiasco au Cameroun. Pourtant, Rigobert Song a réussi à transmettre son calme et sa motivation à un groupe fracturé et a donc réussi à qualifier l’équipe contre toute attente et après une première défaite au match aller. Depuis, on ne peut pas dire qu’il performe non plus avec son équipe (1 victoire, 2 défaites). Mais, le technicien de 46 ans a l’expérience du haut niveau et semble être capable de tirer le meilleur des stars de cette équipe. Ce sera sans doute une curiosité à suivre.

La star : Eric Maxim Choupo-Moting

Son histoire avec le Cameroun ressemble à des montagnes russes. Des clashs, des moments de joie puis à nouveau des clashs, c’est en gros ce que vit Choupo-Moting avec les Lions Indomptables. Capitaine de la sélection pendant très longtemps, il avait été destitué puis mis sur la touche par son ancien sélectionneur Conceicao au point de finir la dernière CAN en tribunes. Mais avec Rigobert Song, l’attaquant du Bayern Munich a été réintégrer à l’équipe. Et ce sera l’occasion pour lui de prouver qu’il est capable d’encore briller, car il le fait plutôt bien avec le club allemand cette saison. Avec le Cameroun, l’ancien du PSG a de belles statistiques (68 sélections, 18 buts) et sa forme du moment pourrait lui permettre d’être encore plus en confiance pour cette échéance. Il aura aussi à cœur de redonner une belle image à sa sélection après le fiasco du Mondial 2014 (deux Camerounais s’étaient notamment battus en plein match).

L’attraction : André-Frank Zambo Anguissa

C’est un nom bien connu des suiveurs du Championnat de France. Mais, il n’a absolument rien à voir avec le joueur qu’il était à l’OM. Depuis son départ de Marseille, André-Frank Zambo Anguissa a littéralement explosé, d’abord à Fulham puis à Villarreal et surtout à Naples. Le milieu camerounais est l’un des grands artisans du début de saison XXL de la formation italienne cette année. Impressionnant techniquement, fort dans les duels, utile dans les transitions, Anguissa est désormais un milieu très complet qui a prouvé en Europe. Sa récente prestation contre Liverpool en C1 est encore sur toutes les lèvres. En bref, le milieu de 26 ans est devenu patron en club comme en sélection. S’il produit le même football au Mondial, le Cameroun peut dormir sur ses deux oreilles. Mais ça ne sera pas le cas des milieux adverses qui devront se coltiner l’un des meilleurs milieux de Serie A.

Source: www.footmercato.net

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments