dimanche, avril 21, 2024
AccueilEducation - CultureFESPACO 2023 : Youssef Chebbi de la Tunisie remporte l’Étalon d’or de Yennenga

FESPACO 2023 : Youssef Chebbi de la Tunisie remporte l’Étalon d’or de Yennenga

Les lampions se sont éteints sur la 28e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (FESPACO), ce samedi 4 mars 2023. C’est Youssef Chebbi de la Tunisie qui a remporté l’Étalon d’or de Yennenga, avec son film « Ashkal ».

Après le Somalien Khadar Ahmed avec son film « La femme du fossoyeur » en 2021, c’est au tour du Tunisien Youssef Chebbi de remporter l’Etalon d’or de Yennenga pour la 28e édition du FESPACO. Avec son film « Ashkal », le Tunisien a inscrit son nom dans les annales de la biennale du cinéma panafricain.

Absent à la cérémonie, son représentant a reçu le trophée et la somme de 20 millions de FCFA. « Dans un des bâtiments des jardins de Carthage, quartier de Tunis créé par l’ancien régime mais dont la construction a été brutalement stoppée au début de la révolution, deux flics, Fatma et Batal, découvrent un corps calciné. Alors que les chantiers reprennent peu à peu, ils commencent à se pencher sur ce cas mystérieux. Quand un incident similaire se produit, l’enquête prend un tour déconcertant », relate le synopsis.

Apolline Traoré repart a remercié le peuple burkinabè, qui selon elle, a porté le film « Sira ».

L’Etalon d’argent de Yennega du film long métrage est donné à Apolline Traoré du Burkina Faso avec « Sira ». « On a tous espéré avoir l’or mais on est deuxième. C’est déjà satisfaisant. J’avais extrêmement peur de décevoir le peuple. J’avais vraiment peur », a-t-elle confié à la fin de la cérémonie. Elle a montré son ambition de continuer. « On a quand même l’argent. Cela veut dire qu’on est capable et qu’on ne va pas s’arrêter. On va continuer jusqu’à ce que l’or revienne au Faso, même si ce n’est pas moi », a-t-elle ajouté.

Angela Wamai du Kenya a remporté l’Étalon de bronze avec son film Shimoni. Elle a reçu un trophée et la somme de cinq millions de FCFA.

Cette 28e édition du FESPACO s’est tenu sous le thème : « Cinémas d’Afrique et culture de la paix ». C’est une édition que le ministre en charge des Arts du Burkina Faso, Jean Emmanuel Ouédraogo, se félicite de l’organisation. « On a eu un beau palmarès et c’est l’Afrique qui gagne. C’était un énorme défi pour le Burkina Faso d’organiser cette 28e édition du FESPACO. C’est un défi qui a été relevé », a-t-il indiqué. Et d’ajouter : « C’était également une manière pour nous de montrer qu’en dépit de toutes les difficultés et de la pression sécuritaire, le Burkina Faso reste debout ainsi que la culture africaine ».

« C’est une très belle leçon qui a été donnée à travers cette édition », a déclaré le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo

Pour cette 28e édition du FESPACO, le Burkina Faso a accueilli la présence des pays comme la Côte d’Ivoire, le Tchad, le Sénégal et la Guinée et le Mali (pays d’honneur). Dans la foulée, le délégué général du FESPACO, Moussa Alex Sawadogo, a annoncé la tenue de la 29e édition de la biennale du cinéma panafricain qui va se dérouler du 22 février au 1er mars 2025.

Cryspin Laoundiki
Samirah Bationo
Lefaso.net

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments