dimanche, mars 3, 2024
AccueilConseil de Ministre - DiplomatieArrivée au Ghana de Kamala Harris, première étape de sa tournée africaine

Arrivée au Ghana de Kamala Harris, première étape de sa tournée africaine

Après une première étape ouest-africaine, la vice-présidente se rendra en Afrique australe, en Tanzanie puis en Zambie, jusqu’au 2 avril.

La vice-présidente américaine Kamala Harris est arrivée, dimanche 26 mars, au Ghana, première étape de sa tournée dans trois pays d’Afrique qui vise à renforcer les liens diplomatiques de Washington avec le continent.

Sa tournée au Ghana, en Tanzanie et en Zambie, prévue jusqu’au 2 avril, intervient après un sommet Etats-Unis-Afrique en décembre 2022 à Washington, au cours duquel le président Joe Biden a plaidé pour créer un vaste partenariat avec l’Afrique, au moment où les Etats-Unis cherchent à affirmer leur présence sur le continent face à l’influence croissante de la Chine et de la Russie.

Accompagnée de son mari Douglas Emhoff, Kamala Harris a été accueillie à l’aéroport d’Accra par le vice-président du Ghana Mahamudu Bawumia et de hauts responsables. Des danses traditionnelles au son de tambours et des élèves agitant de petits drapeaux du Ghana l’attendaient à sa descente d’avion.

« Nous avons hâte de faire de ce voyage une nouvelle affirmation de la relation et de l’amitié durables et très importantes entre le peuple des Etats-Unis et ceux qui vivent sur le continent africain, a déclaré Kamala Harris à son arrivée. Je suis très enthousiaste quant à l’avenir de l’Afrique. Je suis très enthousiaste quant à l’impact de l’avenir de l’Afrique sur le reste du monde, y compris les Etats-Unis. »

Crise économique

Elle devrait aborder au cours de sa visite la crise climatique, l’amélioration de la sécurité alimentaire et la hausse des investissements sur le continent, a-t-elle indiqué.

La vice-présidente américaine devrait rencontrer des entrepreneurs, des étudiants, des femmes et des agriculteurs. Elle doit aussi visiter une ancienne plaque tournante de la traite des esclaves, le fort de Cape Coast (sud).

Elle s’entretiendra en outre avec le président Nana Akufo-Addo et rencontrera des représentants de la société civile. Elle doit quitter le Ghana mercredi pour la Tanzanie.

Le Ghana est confronté à une crise économique avec une inflation de plus de 50 % et une baisse de la monnaie locale, le cedi, touchée par les effets de la pandémie de Covid-19 et la guerre en Ukraine.

Le Ghana a conclu un accord de 3 milliards de dollars (2,78 milliards d’euros) de crédit avec le Fonds monétaire international (FMI) et est également en pourparlers avec la Chine sur ses problèmes économiques.

Source: www.lemonde.fr

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments