jeudi, juillet 25, 2024

Proverbe: Eduquer une femme, c'est éduquer un village.

AccueilBien être - Sport - ModeBurkina Faso : une saison de mode à Ouagadougou

Burkina Faso : une saison de mode à Ouagadougou

Des vêtements africains vibrants, traditionnels et contemporains ont animé les podiums de la Ouaga Fashion Week du 9 au 14 mai.

La nation ouest-africaine a accueilli sa troisième Ouaga Fashion Week, la première depuis que la pandémie a forcé son report, et s’efforce de lutter contre sa mauvaise réputation due à un récent coup d’Etat et aux attaques des groupes djihadistes sur son territoire.

Certains des défilés très attendus ont eu lieu dans une rue centrale de Ouagadougou. Pour contourner les fréquentes coupures de courant, mannequins et stylistes ont utilisé les lumières de leurs téléphones portables pour se maquiller et se coiffer avant le défilé.

Les équipes utilisent la lampe de leur téléphone pendant une panne de courant pour se maquiller avant le défilé, le vendredi 13 mai 2022 à Ouagadougou, au Burkina Faso. SOPHIE GARCIA / AP

« Le Burkina est l’un des pays africains qui a beaucoup de potentiel à offrir en ce qui concerne la mode… C’est la raison pour laquelle j’ai mis en place ce projet, pour exposer les créateurs burkinabés et les faire reconnaître au niveau international », a déclaré Alex Zabsonre, directeur de l’événement.

Alex Zabsonré, fondateur de la Semaine de la mode de Ouaga, donne des instructions aux mannequins participant à la Ouaga Fashion Week à Ouagadougou, au Burkina Faso, samedi 14 mai 2022. SOPHIE GARCIA / AP

Le tissu traditionnel du Burkina Faso, le faso dan fani, tissé à la main à partir de coton, a souvent été mis à l’honneur, porté par ailleurs par des ambassadrices telles que la chanteuse Beyoncé et la créatrice de mode Stella McCartney. Le pays est l’un des dix premiers exportateurs de coton au monde, représentant en moyenne 3 % des exportations mondiales depuis 2000, selon les Nations unies.

Un mannequin porte une robe de la marque POCO&CO lors de la Ouaga Fashion Week à Ouagadougou, au Burkina Faso, samedi 14 mai 2022. SOPHIE GARCIA / AP
Lors du défilé de la marque POCO&CO à Ouagadougou, au Burkina Faso, samedi 14 mai 2022. SOPHIE GARCIA / AP

Quelque 35 stylistes, choisis parmi 200 candidats, originaires d’Afrique de l’Ouest et d’Europe, ont présenté leurs créations. Pour la première fois, la majorité d’entre eux, environ 75 %, étaient originaires du Burkina Faso.

Un défilé de la troisième édition de la Ouaga Fashion Week à Ouagadougou, au Burkina Faso, vendredi 13 mai 2022. SOPHIE GARCIA / AP

« Ces artisans méconnus doivent être pris en considération dans l’arène mondiale de la mode afin que ces métiers, ces traditions subsistent », a déclaré Mallika Chaudhuri, fondatrice et directrice d’INDOI, une marque destinée aux femmes en Grande-Bretagne. « Nous devons maintenir l’artisanat local, la coopération entre créateurs et fabricants pour une industrie de la mode plus éthique et durable. »

Un mannequin porte une robe du créateur Austin Loïc Ayih-Yenu lors de la Ouaga Fashion Week à Ouagadougou, au Burkina Faso, samedi 14 mai 2022. SOPHIE GARCIA / AP

Source: www.lemonde.fr/afrique

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments